Geisel Cabrera
& Maoyi

In-Queering

Geisel Cabrera
& Maoyi

In-Queering

Biographie

In-Queering

Maoyi est une artiste chinoise basée à Rotterdam. Ancienne architecte, elle travaille désormais sur un programme de recherches artistiques sur la pratique des arts et la critique théorique à la Dutch Art Institute. Maoyi est la co-fondatrice de Q-SPACE, un collectif queer et féministe basé à Pékin depuis 2016. La mission de Q-SPACE est d’organiser des événements, défendre, faire des recherches et publier des articles dans l’idée de comprendre les différentes dynamiques queer dans les sociétés d’Asie de l’Est.

Site web : https://maoyiorwhat.com/

Site Q-SPACE : https://www.queerinbeijing.com/ 

Instagram et Facebook : @qspacebeijing

Geisel Cabrera Rondon, est coordinateur de projets culturels basé entre Nantes et Pékin. Il a notamment aidé à développer des programmes avec des artistes locaux et internationaux pour des espaces d’art indépendant à Pékin mais également des institutions plus larges, tel que The European Union Film Festival en Chine. Son expérience s’étend des arts visuels à la musique et au cinéma, avec un focus particulier sur les préoccupations entourant les personnes LGBT+. Il travaille actuellement sur la programmation de la platforme queer East Palace West Palace et le festival queer nantais Cinépride. Il développe également des projets culturels avec Pulse, une agence qui questionne et cherche à comprendre les discours autour des queer et de la nightlife, en s’intéressant particulièrement aux régions les moins représentées du globe.

Résumés des films :

Small Talk, de Hui-Chen Huang (Taiwan, 1h28, 2017). Documentaire familial et portrait intime sur la relation complexe entre une mère et sa fille. Bien qu’elles vivent sous le même toit depuis toujours, elles ne se connaissent pas et ne se parlent pas.

We are here, de Shi Tou & Jing Zhao (Chine, 58 min, 1995). Documentaire sur la quatrième conférence mondiale des femmes qui a eu lieu en 1995 à Pékin. Pour la première fois, 300 lesbiennes participent officiellement à cet événement historique.

Queer Japan, de Grahan Kolbeins (Japon, 99 min, 2019). Documentaire qui suit le quotidien de personnes LGBTQ+ au Japon et nous montre la diversité et la différence de chaque profil étudié.

The Lady from Shanghai, de Luka Yuan Yuan (Chine, USA, 16 min, 2019). Documentaire sur le quotidien de Ceecee Wu à San Francisco. Elle y raconte son histoire d’amour via un site de rencontres en ligne avec son ex-mari de Shanghai, malgré la barrière de la langue.

Red Lights, de Doris Yeung (Pays-Bas, 13 min, 2013). Court-métrage où l’on suit 3 jeunes hommes dans le Quartier Rouge d’Amsterdam. C’est l’histoire d’une rencontre nocturne entre deux réalités pas si éloignées.

Funeral parade of roses, de Toshio Matsumoto (Japon, 105 min, 1969). Film japonais culte des années 60. À travers les actions du personnage principal, le réalisateur montre comment la culture japonaise fétichise et isole la communauté gay et trans.

The VaChina Monologues, de Fan Popo (Chine, 28 min, 2013). Documentaire sur la pièce de théâtre chinoise The VaChina Monologues. Différentes problématiques y sont abordées : la place de la femme dans la société, les tabous autour de la sexualité, les violences domestiques…

Retrouvez les événements de : Geisel Cabrera
& Maoyi

Cinéma In-Queering – Female Gaze

09 Avr 2022
18:30
Espace des Diversités et de la Laïcité