Les travailleurs indochinois - Exposition

1
Avr

6. L’occupation

Lors de la Seconde Guerre mondiale, d’abord employées dans les usines de guerre, les compagnies se replient dans la zone sud avec la défaite de juin 1940. Les Indochinois sont alors redéployés vers d’autres travaux. Après l’invasion de la zone sud en novembre 1942, 43% vont travailler directement ou indirectement pour les troupes allemandes d’occupation, notamment à la Poudrerie de Toulouse. Seulement 5000 travailleurs sont repartis en 1941, les autres restent bloqués en métropole jusqu’à leur rapatriement qui s’étalera de 1946 à 1952.

Indochinois sous la surveillance d’une sentinelle allemande sur les plages des Bouches-du-Rhône à l’été 1943

© ECPAD/France/1943/Schnitzer Hans-Georg