Les travailleurs indochinois - Exposition

1
Avr

5. Recrutement

Pour la Seconde Guerre mondiale, comme pour la Première, l’essentiel du recrutement des travailleurs se fait dans les deltas surpeuplés du Tonkin et de l’Annam. Pour ces fils de la paysannerie pauvre prédomine un sentiment de résignation mêlé à un simple espoir de survie. La différence entre les deux guerres et que la Seconde voit se porter volontaires des diplômés de bonne famille pour encadrer les convois. Ce départ est un moyen d’échapper aux blocages de la société coloniale.

© Collection Nguyễn Van Thanh

« Les hommes sont regroupés par origine géographique. Un matricule leur est attribué, du simple requis à l’interprète. Il est composé de trois lettres suivies d’un numéro: un Z pour les distinguer des tirailleurs; ZT pour le Tonkin, ZA pour l’Annam, ZC pour la Cochinchine; la dernière lettre désignant la province d’origine. Extrait du carnet de Nguyễn Van Thanh, requis en 1939, matricule ZAN 3 (on ne distingue pas le Z sur la photo) : troisième incorporé de la province du Nghê An, Annam.»