Les travailleurs indochinois - Exposition

1
Avr

13. Rassemblements

La migration permet la rencontre de classes sociales séparées. Des Vietnamiens, étudiants et intellectuels, déjà présents en France se rapprochent des travailleurs. Dès 1917, des cafés rassemblant les compatriotes officiers et ouvriers ouvrent à Castres, Toulouse et Tarbes L’avocat et journaliste Phan Văn Trường, un temps interprète à l’Arsenal de Toulouse, rédige les réclamations des requis. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, des Indochinois adhèrent à la CGT, s’approprient les valeurs de la Résistance.  En attente de rapatriement, ils instaurent en France un pouvoir parallèle à l’administration française, à l’image du Viêt-Minh (Ligue pour l’Indépendance du Viêt-Nam) dans la colonie.

Manifestation en faveur du rapatriement, retardé par la désorganisation de l’après-guerre et les événements d’Indochine

© Collection Lê